Les deux enfantements de Marie | Une Minute avec Marie

Marie a été exemptée de la souffrance commune à toutes les mères, car elle a enfanté sans douleur et conçu sans corruption. Comment donc comprendre ces contrariétés apparentes avec ce que lui a prédit de souffrance le vieillard Syméon?

C’est ici qu’il nous faut comprendre les deux enfantements de Marie: Elle a enfanté Jésus-Christ, elle a enfanté les fidèles ; c’est-à-dire qu’elle a enfanté l’innocent, et  elle a enfanté les pécheurs.

Elle enfante l’innocent sans peine, mais il fallait qu’elle enfantât les pécheurs parmi les douleurs et les cris et vous en serez convaincus, si vous considérez attentivement à quel prix elle les achète: Il lui en coûte son Fils unique! Elle ne peut être mère des chrétiens, qu’en donnant son Bien-Aimé à la mort: Ô fécondité douloureuse!

Jacques-Bénigne Bossuet (1627 – 1704)
Oraisons funèbres ; sermons

Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

 

CHIA SẺ